L'entraide Ordinale

Comment ? Pour Qui ?

Ne l’oubliez pas, l’article L.382 du code de la Santé Publique donne à l’Ordre des Médecins entre autres missions, celle d’organiser toutes œuvres d’entraide et de retraite au bénéfice de ses membres et ayants droit.
N’oubliez pas non plus l’article 56 du Code de Déontologie (figurant sous l’article R.4127-56 du Code de la Santé Publique), demandant aux médecins de se devoir assistance dans l’adversité.

Cette entraide est donc organisée et gérée par la profession elle-même pour l’ensemble de ses membres, c'est-à-dire tous les médecins quels que soient leur mode, secteur et lieu d’exercice, leur conjoint(e) leurs enfants.
L’article L. 381 du Code de la Santé Publique, donne pour mission à l’Ordre de grouper obligatoirement tous les médecins habilités à exercer leur art.

    EN PRATIQUE L’entraide ordinale comprend deux niveaux :
  • le niveau national : par l’intermédiaire de la Commission Nationale d’Entraide qui siège au Conseil National et se réunit 5 fois par an. Elle examine les dossiers d’entraide adressés par les Conseils départementaux et décide du montant alloué. Présidée par un Conseiller National, elle est composée de 6 Conseillers Nationaux, un représentant de la CARMF, un représentant de l’AFEM, un représentant de l’AGMF.
  • le niveau départemental : c’est aux Conseils départementaux, étant les plus proches des médecins en difficultés, que revient le devoir d’assurer en priorité cette solidarité. Chaque département est doté d’une Commission d’Entraide. La nôtre, c'est-à-dire la vôtre compte 4 membres, les Docteurs - Marie Elisabeth DELGA - Jean Daniel BOYER - Michel MARINI - Henri MOULIS auxquels vous pouvez vous adresser personnellement, ainsi qu’au secrétariat de l’Ordre (05.63.54.08.86) Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou à tout Conseiller Départemental de votre choix.

Soyez assurés de notre entière discrétion dans l’écoute de vos difficultés, l’aide à l’élaboration d’un dossier, de démarches à effectuer…

Quelle aide attendre ?

entraide ordinale

Une aide matérielle...

Une aide matérielle dans la mesure de nos moyens, qui ne sont pas extensibles à souhait. L’entraide, qu’elle soit nationale ou départementale, est budgétisée à partir évidemment de la somme fournie par le règlement des cotisations. L’aide matérielle est précieuse dans bien des cas pour passer un mauvais cap. Or, certaines situations difficiles peuvent être évitées en souscrivant d’emblée une assurance contre les risques et accidents de la vie, l’adhésion à une mutuelle, une assurance complémentaire, en veillant au règlement ponctuel de vos cotisations (CARMF pour les médecins libéraux) à la souscription d’une assurance en cas d’accident du travail, de trajet, en assurant les locaux, les matériels professionnels utilisés, sans oublier une clause de prise en charge des pertes de revenus inhérents aux interruptions d’activité, une assurance étude pour les enfants…etc…

Nous vous le rappelons avec insistance. Beaucoup trop de confrères passent outre, mais un jour hélas la catastrophe peut arriver…

...Mais pas seulement

L’entraide ne peut pas se résumer à une aide financière ponctuelle. L’entraide va bien au-delà. La compréhension, le respect des difficultés rencontrées, un dialogue constructif, l’assistance confraternelle dans les moyens à mettre en œuvre, pour éviter non seulement la pérennisation de cette situation, mais la ou les rechutes éventuelles pour en finir avec une situation délétère, sont les services les plus précieux.

L’entraide ne peut pas se résumer à une aide financière ponctuelle. L’entraide va bien au-delà. La compréhension, le respect des difficultés rencontrées, un dialogue constructif, l’assistance confraternelle dans les moyens à mettre en œuvre, pour éviter non seulement la pérennisation de cette situation, mais la ou les rechutes éventuelles pour en finir avec une situation délétère, sont les services les plus précieux.
entraide morale

Pour Tous

Vous êtes tous en droit de l’attendre de la part de l’Ordre des Médecins parce qu’il en a le devoir auprès de chacun en particulier.

C'est une Mission

L’article L. 381 du Code de la Santé Publique, donne pour mission à l’Ordre de grouper obligatoirement tous les médecins habilités à exercer leur art.

En Toute Discrétion

Soyez assurés de notre entière discrétion dans l’écoute de vos difficultés, l’aide à l’élaboration d’un dossier, de démarches à effectuer…

Contactez-nous

Contact