image

Accéder à un avis médical en soirée ou le week-end : ce qui va changer

Qu’est-ce que la Permanence des Soins Ambulatoires ?

Le terme de "Permanence des Soins Ambulatoire (PDSA)" désigne une organisation mise en place pour maintenir la continuité de l'accès à un avis médical aux heures habituelles de fermeture des cabinets médicaux (en soirée, les samedis après-midi, dimanche, jours fériés et ponts).

Ce dispositif n’a pas vocation à assurer des prises en charge urgentes ou vitales. Financé sur des fonds publics, il s’appuie sur les médecins généralistes en exercice qui sont volontaires et indemnisés pour leur participation.

Qu’est-ce qui change ?

En charge de son organisation, l’Agence Régionale de Santé a arrêté le 13 novembre 2012 un nouveau cahier des charges à l'issue des consultations réglementaires et de nombreux échanges avec les différents acteurs concernés (Conseil de l’Ordre des Médecins, Union Régionale des Professionnels de Santé médecins, préfets, acteurs de l’aide médicale urgente…).

    Sa mise en œuvre a été progressive et s'est déroulée de la façon suivante :
  • Depuis le 2 janvier 2013, mise en place d’une nouvelle organisation des tours de garde des médecins participants.
  • A présent, mise en place d’un nouveau dispositif de réponse aux appels téléphoniques.
  • Puis, évaluation régulière pour adapter le dispositif en tant que de besoin en fonction des résultats.
  • Pourquoi changer ?

      Les évolutions portent, à terme, sur plusieurs axes.
        1/L'adaptation du dispositif aux besoins des patients et aux aspirations des professionnels afin de :
      • déterminer le nombre de médecins de garde en fonction de l'étendue du territoire à couvrir, de l'importance de la population à desservir et des aspirations des professionnels, ceci afin d’assurer une équité de traitement pour les patients dans l’ensemble du territoire,
      • de coordonner les moyens de la médecine de ville et des établissements notamment pour les zones éloignées des Services d’Accueil des Urgences (S.A.U.) en fin de nuit,
      • d’améliorer le régime indemnitaire pour les médecins volontaires.
        2/La lisibilité du dispositif :
      • Pour les patients : un numéro d'appel dédié, unique et distinct du 15. Pour tout appel qui ne concerne pas une URGENCE vous devez composer le 3966. Une réponse adaptée aux besoins : conseil téléphonique (éventuellement thérapeutique), organisation d'un examen clinique par orientation vers un point de consultation (exceptionnellement visite à domicile ou transport du patient), prise en charge d'urgence en cas d'erreur d'appréciation de la part de l'appelant.
      • Pour les médecins d'astreintes : des modalités de participation clarifiées : l'organisation des prises en charges est assurée par le dispositif de régulation sous la responsabilité des centres de réception et de régulation des appels (CRRA-centres 15), les médecins d'astreinte n’étant jamais mobilisés pour la prise en charge d'une urgence vitale (rôle des SAMU et services apparentés)

      Qu’est-ce qui changera pour les patients ?

      L’accès au dispositif reste subordonné à une régulation téléphonique préalable des appels au 15 ou au numéro du médecin traitant. En fonction de la nature de la demande, un médecin régulateur orientera la personne de la façon la plus appropriée : conseil téléphonique et/ou éventuellement thérapeutique (recours à la pharmacie familiale, envoi par fax d’une ordonnance à la pharmacie de garde,…), orientation vers un point fixe de consultation (cabinet de médecin, maison médicale…), organisation d’une prise en charge d'urgence par les services compétents. Dans un souci d’efficacité et dans la mesure où elles sont rarement justifiées, les visites à domicile ainsi que le maintien des consultations après minuit demeureront très exceptionnelles.

En direct du Conseil National

Fil d'actualité introuvable

A lire également...

  • ACOPSANTE

    ACOPSANTE Retrouvez la lettre d'information d'ACOSANTE, Association regroupant les conjoints des professionnels de Santé. Vous pouvez la télécharger en cliquant ici Suite
  • ATTENTION AUX RISQUES D’ARNAQUES SUR LA MISE EN CONFORMITE AVEC LE REGLEMENT GENERAL DE LA PROTECTION DES DONNEES (RGPD)

    ATTENTION AUX RISQUES D’ARNAQUES SUR LA MISE EN CONFORMITE AVEC LE REGLEMENT GENERAL DE LA PROTECTION DES DONNEES (RGPD) Le Conseil National de l’Ordre des Médecins et les Conseil départementaux de l’Ordre ont été informés à plusieurs reprises que des médecins recevaient par mail ou par téléphone des propositions - moyennant rétribution - d’un « kit de mise en conformité » avec le RGPD. Parfois même le démarcheur se présente comme agissant au nom de la CNIL. Suite
  • Information de l'ANSM sur les médicaments à base de lévothyroxine

    Information de l'ANSM sur les médicaments à base de lévothyroxine Pour faire suite aux diverses publications parues récemment au sujet du Lévothyrox, l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de Santé à édité un document recensant tous les médicaments à base de lévothyroxine pouvant être prescrits à ce jour. Suite
  • PRUDENCE Démarchage Accessibilité

    Suite à une vague de démarchages des sociétés commerciales qui proposent des services d’accompagnement payants auprès des Etablissements Recevant du Public (ERP) de 5ème catégorie dans les démarches relatives à l’accessibilité, je vous informe qu’il n’y a aucune obligation à répondre aux sollicitations parfois agressives de ces sociétés commerciales intervenant dans le domaine de l’accessibilité. Suite
  • Calendrier Vaccinal 2017

    calendrier vaccinal 2017 Edité par le ministère de la Santé, vous trouverez ici en téléchargement le Calendrier vaccinal 2017 Suite
  • 1
  • 2